Types de cyberattaques et comment les prévenir

Notre monde semble avoir atteint la perfection du développement technologique. Chaque aspect de notre vie financière ou personnelle est réglé et surveillé par des outils et des solutions modernes, qui visent à simplifier nos vies et à les rendre plus confortables.

Alors que nous apprécions la commodité d'une accessibilité XNUMX heures sur XNUMX, apportée par les spécialistes du « bon côté », il y a aussi ceux qui agissent du « côté obscur », dans le but de voler des informations personnelles, de perturber les systèmes et de détruire les réseaux – cybercriminels. Bien que nous soyons tous avertis de la nécessité de garder les données personnelles verrouillées, les cybercriminels maîtrisent leur solution pour se faufiler dans votre espace numérique et profiter des données sensibles.

Que sont les cybercriminalités et comment en protéger votre environnement numérique ? Suivons le guide.

cyber-attaques

Que sont les cyberattaques ?

Une cyberattaque est toute tentative de pirates informatiques d’endommager ou de détruire le réseau ou le système informatique, qu’il soit privé ou public.

Les cyberattaques sont menées pour trois raisons principales : politiques, financières et personnelles. Quelle que soit leur origine, il est toujours nécessaire de garder vos données en sécurité et protégées.

La forme de protection la plus simple est toujours mot de passe fiable, pourtant, il existe des moyens plus sophistiqués de construire une barrière de sécurité autour de vos biens numériques : mises à jour régulières du système, sauvegardes de données, pare-feu, ou des services dédiés complets comme Sécurité Gcore, qui assurent une protection contre les attaques et permettent aux ressources Web de poursuivre leur travail ininterrompu.

Lorsqu'ils embauchent des fournisseurs comme Gcore, les utilisateurs bénéficient d'une protection 24h/7 et XNUMXj/XNUMX contre toutes les formes de cyberattaques grâce à l'utilisation d'outils de protection avancés.

la cyber-sécurité

Types de cyberattaques

Les cyberattaques s’améliorent et se développent constamment, tout comme les autres types de solutions informatiques ; cependant, ils visent l’accès aux données critiques et les gains financiers illégaux.

1. Logiciel malveillant

Les logiciels malveillants sont un type de logiciel illégal qui accède, utilise, modifie ou supprime les données de l'utilisateur sans son consentement. Les logiciels malveillants comprennent une multitude de logiciels espions, de virus, de ransomwares et de vers. En règle générale, le logiciel malveillant est accompagné de pièces jointes et de liens qui démarrent son installation active sur l'appareil. En conséquence, les données du système sont exposées aux cyber-attaquants et utilisées pour d'autres activités illégales.

2. Hameçonnage

Le phishing est une pratique assez courante, qui s'apparente à une mascarade. Les attaquants dissimulent leur identité en ressemblant à un site Web réputé, gagnant ainsi la confiance des utilisateurs. Le phishing est utilisé pour voler des données sensibles telles que des mots de passe, des codes CVV et des numéros de carte de crédit, ou pour installer des logiciels malveillants.

3. Usurpation

L'usurpation d'identité est utilisée par les cyberattaquants pour imiter une entreprise digne de confiance ou une personne dans le but d'inciter l'utilisateur à partager des informations personnelles. Il peut utiliser une fausse identification d'appelant, un faux nom de domaine, un faux système de reconnaissance faciale de site Web, etc. L'usurpation d'identité fonctionne comme un imposteur, qui montre de fausses informations d'identification, gagne la confiance, puis en profite.

4. Cheval de Troie

Le cheval de Troie est connu depuis des années. Bien qu'il existe diverses solutions contre son influence néfaste, ses modifications parviennent à vaincre la protection. Le cheval de Troie est souvent associé à des logiciels gratuits provenant de ressources réseau peu fiables. Une fois le logiciel installé, le cheval de Troie accède au système informatique et utilise les données.

5. Rançongiciel

Un ransomware est un type de malware installé sur l'ordinateur et « détourne » le système jusqu'à ce que la rançon soit payée. Cependant, comme dans la vraie vie, une rançon payée ne garantit jamais une récupération complète du système. C'est pourquoi il est toujours préférable de consulter les spécialistes avant de prendre toute autre décision.

6. Attaques de mot de passe

Les attaques par mot de passe sont assez courantes et relativement simples à organiser. Les principales techniques à utiliser sont la devinette correcte, l'enregistrement de frappe et la mise en œuvre de techniques de phishing ou d'usurpation d'identité.

Souvent, les attaques par mot de passe sont faciles à mener en raison du faible niveau de sécurité du mot de passe. Les internautes proposent des schémas simples à retenir, mais c'est la meilleure façon de devenir la proie de quelqu'un. Les entreprises peuvent perdre des millions à cause d’un compte mal protégé de leurs utilisateurs.

7. Attaques de l'Internet des objets (IoT)

L'Internet des objets est un réseau d'appareils connectés qui partagent des données avec d'autres IdO appareils dans le cloud. Bien qu’il soit efficace en termes de gestion, ce système présente un point sensible : les canaux de communication, car ils sont sensibles aux cyberattaques. Si la communication se fait via Internet avec une protection limitée, les données peuvent facilement être ciblées par les attaquants.

8. Cryptojacking

La crypto-monnaie se développe aujourd’hui à plein régime, attirant de plus en plus l’attention des cyberattaquants en raison de ses avantages financiers importants. Le cryptojacking permet d'éviter les dépenses liées au minage : les attaquants obtiennent un accès non autorisé au système de l'utilisateur via des logiciels malveillants et utilisent les ressources pour miner de la cryptomonnaie.

9. Téléchargement au volant

Un téléchargement en voiture est l'un des types d'attaques malveillantes les plus imperceptibles, car le code malveillant est attaché à une application, un site Web ou un système d'exploitation dont le système de sécurité est compromis. En conséquence, la victime ne se rend même pas compte que quelque chose peut mal tourner lors de l’installation.

10. Attaques par déni de service (Dos)

Une attaque par déni de service est souvent utilisée pour affaiblir et voler les données des grandes entreprises ou des institutions gouvernementales. L'appareil ou un système entraîne un dysfonctionnement en raison d'un trafic saturé. Il ne s’agit pas toujours de gains financiers et d’utilisation de données sensibles. Les attaquants peuvent simplement vouloir causer des problèmes à une organisation, car il faut du temps pour remettre le système dans un état opérationnel.

Conclusion

Internet et la sécurité numérique constituent aujourd’hui un problème alarmant. Malgré de nombreux avertissements et conseils de sécurité, les utilisateurs continuent de se laisser berner par les cybercriminels qui cherchent à profiter de leurs victimes.

Alors que les formes d'attaques simplifiées comme le phishing ou les attaques par mot de passe nécessitent la vigilance des utilisateurs, les attaques plus sophistiquées, comme le DoS ou l'IoT, nécessiteront un niveau de sécurité plus développé, fourni par des services dédiés et fiables comme Gcore.

N'hésitez pas et prenez soin de la sécurité de votre vie numérique, sinon vous deviendrez vulnérable à toutes les menaces possibles.