Autopatch : cela mettra à jour Microsoft Windows et Office pour vous

Autopatch

L'une des tâches les plus élémentaires de la maintenance informatique est mises à jour. Avec eux, non seulement nous corrigeons les erreurs qui peuvent entraîner un dysfonctionnement du PC, mais nous couvrons également les bogues et les vulnérabilités graves qui peuvent être utilisés pour pirater nos ordinateurs. Microsoft essaie, par tous les moyens, que les PC soient toujours à jour. Même dans les dernières versions de Windows, désactiver ces mises à jour est encore plus compliqué. Mais la mise à jour va se terminer, et tout cela grâce à un nouveau service récemment lancé par Microsoft : Autopatch.

Microsoft a présenté ce service pour la première fois en avril de cette année, bien que ce ne soit pas le cas jusqu'à présent, plus précisément il y a quelques heures, lorsqu'il a commencé à atteindre les utilisateurs. Avec lui, la société souhaite que ses utilisateurs oublient tout ce qui concerne les mises à jour du PC, à la fois le système d'exploitation, les pilotes et le micrologiciel. Il s'occupera même de mise à jour d'Office dans Microsoft 365 et le Edge navigateur sans que les utilisateurs aient à faire quoi que ce soit.

Malgré le lancement de ce nouveau service, Microsoft continuera de publier de nouvelles mises à jour et correctifs de sécurité pour ses produits le deuxième mardi de chaque mois. Par conséquent, que nous ayons ou non le droit d'utiliser Autopatch, notre système continuera d'être mis à jour comme il l'a été jusqu'à présent.

Pour garantir une fonctionnalité appropriée à l'échelle du système, Microsoft mettra à jour les ordinateurs Autopatch de la même manière que les mises à jour de Windows Update. Dans un premier temps, les mises à jour seront envoyées à ce que l'on appelle à " Test Ring », où se trouvent un petit groupe de systèmes représentatifs. Si tout est correct, les PC continueront à être mis à jour par vagues : une première sonnerie (First Ring) avec 1% des appareils, une deuxième sonnerie (Fast Ring) avec 9% des appareils, et une dernière sonnerie (Broad Ring ) où 90% des équipes restantes seront.

L'objectif d'Autopatch, selon Microsoft, est que 21 jours après chaque mise à jour, plus de 95% des ordinateurs soient à jour. Et, plus important encore, assurez-vous qu'il n'y a aucun problème de mise à jour de Windows, Office et d'autres services.

Un service réservé aux entreprises (pour l'instant)

Pour le moment, Autopatch est un service gratuit, mais réservé uniquement aux utilisateurs des éditions Enterprise, c'est-à-dire aux entreprises. Plus précisément, Microsoft le proposera comme un service supplémentaire pour les éditions Windows Enterprise E3 et E5, mais laissera de côté d'autres éditions à usage professionnel telles que Education (A3) ou Front Line Worker (F3).

Pour commencer à utiliser ce service, les administrateurs doivent accéder à la section « Administration des locataires » de Microsoft Endpoint Manager. Là, ils doivent sélectionner l'option de s'inscrire au programme Locataire, accepter les conditions d'utilisation et s'inscrire au programme. Une fois ciblé, Autopatch détectera tous les ordinateurs du réseau et les répartira dans les groupes susmentionnés.

Il s'agit pour le moment d'un tout nouveau service, conçu avant tout pour les entreprises, avec lequel Microsoft veut mettre fin à l'un de ses plus gros problèmes : les failles de sécurité. Par conséquent, pour le moment, nous ne pensons pas qu'il atteindra les éditions Home et Pro de Windows, car celles-ci peuvent parfaitement s'appuyer sur les mises à jour automatiques de Windows Update. Bien que nous n'excluons pas que Microsoft utilise les résultats obtenus à partir des tests pour améliorer le service.